En quelle mesure cette vision du bonheur est-elle représentative du XVIIème?

En quelle mesure cette page est-elle représentative du XVIIème?

 

 

BAC: En quoi ce texte illustre-t'il le titre? -> même  plan

Quelle set la vision du bonheur pour Rousseau? -> autre plan

On reproche souvent aux philosophes de passer au crible la raison mais d'oublier le coeur. Rousseau, ayant pris des distances, remet à l'honneur la sensibilité et annonce le romantisme du XIXème. Pour lui, l'homme nait bon mais la société le pervertit. Il réfléchie via Le Contrat Social à la démocratie et via L'Emile à l'éducation.

 

 

Plan du texte:

3 parties: 

- Ligne 36 à 49: Définition de son bonheur

- Ligne 50 à 64: Explication négative

- Ligne 65 à 78: Explication positive

 

 

Plan du commentaire:

 

1) Une analyse de soi

 

a.  Une définition personnelle qui oppose les " plaisirs les plus vifs" à " l'état de bonheur (l.36-38) avec "J'ai". Il oppose le vif au permanent et atteint ainsi la félicité.

 

b.  Une explication négative dans un premier temps: il utilise le "nous". Il fait un constat général: tout passe. En effet, Les affections passent avec les choses : "Tout est dans un flux continuel sur Terre…" ->  les hommes se laissent prendre soit "en arrière" soit "en avant" (l.55/56/63) et ont donc "le coeur vide" (l.62)

 

c.  Une explication positive qui commence par une phrase négative + par 3 "sans". Rousseau conclue sur ce qu'est le bonheur complet (l.73/74) et les deux groupes ternaires, les 2 bonheurs + son exemple comme preuve (les 5dernières lignes)

 

2) Une rêverie lyrique

 

a.  Le lyrisme est l'expression de soi: "m'attire"/ "me touche" = sensibilité. Et puis, l.44: "son coeur" et "sa rêverie": voir les pronoms possessifs,…

 

b.  Une rêverie qui s'épure progressivement de l'extérieur pour se concentrer sur l'âme: toutes les négations, un vocabulaire abstrait qui aboutit (l.70) au sentiment de l'existence = le bonheur pur.

 

c.  Une prose poétique: toutes les répétitions, les rythmes binaires qu'on associent au flux et au reflux (et à l'eau) et les très longues phrases fleuves qui nous bercent (au courant d'eau qui l'amène à ses rêveries)

 

Intro: Cette oeuvre est la dernière de Rousseau. Elle contient 10 ballades. Cette dernière est la cinquième. Parler ensuite de Rousseau et centrer sur cette page. Rousseau semble changer de préoccupation: il se tourne vers son passé pour réfléchir à lé notion de bonheur.

 

Conclusion: Cette page est très éloignée de la vision d'un bonheur collectif. Ici, Rousseau évoque simplement un bonheur personnel dans une prose poétique qui cherche à dire l'indicible: une conscience envahie par le sentiment d'existence. La sensibilité remplace la raison. C'est donc la raison pour laquelle Rousseau est qualifié de pré-romantique.