En quoi cet article est-il représentatif de l'Encyclopédie? 

 

 

 

Plan du texte:

3 parties: 

- Ligne 1 à 23: La vie intellectuelle du philosophe

- Ligne 23 à 25: Transition

- Ligne 26 à 37: La vie sociale du philosophe

 

 

Plan de commentaire:

 

1) C'est un texte didactique

 

a.  Une forme didactique textuelle: une série de définitions au présent de vérité générale, de sentences (l. 8/10), de formules (l. 29/30), le "philosophe" en italique opposé aux autres hommes. Permet de présenter l'idée 2 fois: positivement ou négativement.

 

b.  La rigueur et la progression du raisonnement: le rôle des mots clés, des connecteurs logiques comme "donc" et "mais", et du plan en évolution: d'intellectuel au social.

 

c.  Les métaphores: l'horloge, les ténèbres te la maitresse

 

2) C'est un texte polémique

 

a.  Une dénonciation des autres hommes: (l.1/2) tournures négatives pour comparer aux autres hommes (= ils agissent sans raison) / (l.11) "emportés par leurs passions" et la tournure négative (= ils n'ont pas de réflexion)

 

b.  Des attaques précises: contre Rousseau qui pense que l'homme est bon naturellement et que la société le pervertit" (l.26) et Pascal avec "l'Exil" (l.32)

 

c.  Le thème de la religion: (l. 8-10) On oppose la raison à la grâce avec 2 phrases en chiasme (= le philosophe réfléchie et raisonne contrairement aux hommes qui s'en remettent à Dieu)

 

 

3) C'est un idéal optimiste à atteindre

 

a.  Un idéal constamment recherché: " veux" , "travaille", "Notre philosophe"

 

b.  Les qualités rares des philosophes: la raison, la réflexion, l'observation (l. 23), "convient"/"convenable" (5 fois)

 

c.  Une nouvelle image sociale: (l. 30/31) "Ainsi la raison" commande aussi le comportement social. Mais se socialiser est un effort ( "il étudie, il travailles, il connaisse"). "C'est un honnête homme"-> Ils se veulent utiles et apporter le bonheur en se mettant à la hauteur des autres hommes: plaire et être utile ( cf. le conte philo)

 

Intro: (cf. pages 530-534)

Évoquer l'importance de l'ouvrage avec ses 8 volumes et ses 600 planches.  Le but était de rassembler toutes les connaissances. C'était l'instrument privilégié de la bataille philosophique au-delà des connaissances. 

(Parler de l'astuce de l'Encyclopédie qui utilisait les renvois d'un article à l'autre pour éviter la censure et établissait ainsi une critique)

 

Conclusion: Ce texte nous présente les valeurs essentielles des Lumières à travers les philosophes et l'importance de cet ouvrage: l'Encyclopédie.